Se lancer

Se lancer dans l’aventure entrepreneuriale est le rêve d’une génération, mais un pas trop souvent difficile à franchir. Le domaine de l’Intelligence Economique, qui souffre encore d’un profond manque de notoriété en France, n’était pas non plus le secteur le plus simple à aborder.

Si j’ai pris la décision de me lancer dans cette aventure au début de l’année 2019, peut-être plus tôt que je ne l’avais imaginé, c’est grâce aux encouragements et à la confiance des chefs d’entreprises, parfois rencontrés par un heureux hasard, qui m’ont confié mes premières missions et donc l’opportunité de faire mes preuves, brisant la glace qui empêche trop souvent les générations de se rencontrer, de se comprendre et de collaborer sans crainte. Ce sont eux qui m’ont fait l’insigne honneur de me considérer en professionnel capable, bien qu’éternel apprenant, et m’ont incité à attaquer de front la dure mais exaltante réalité d’un jeune consultant indépendant en remettant une part de leurs intérêts entre mes mains, et je les en remercie infiniment.

Cette confiance n’aurait pas pu naître sans la richesse des savoirs et savoirs-faire acquis lors de ma formation universitaire, que ce soit en matière de recherche et de traitement de l’information, de pensée stratégique ou plus encore de droit, mais aussi en autodidacte judicieusement aiguillé, et grâce à quelques maîtres et complices de très bon conseil qu’il me faut remercier également.

Le pari de l’Intelligence Economique est celui de l’avenir. C’est le pari d’une économie plus en prise avec son environnement, plus alerte, plus consciente des risques et donc plus apte à les prévenir pour l’amélioration des conditions de vie de chacun et la préservation de nos richesses. Le besoin vital d’information et plus encore d’analyse et d’usage de cette information à des fins stratégiques n’est pas encore perçu par toutes les structures. Pourtant, face à certaines entreprises inertes, la prédation concurrentielle tue. Elle fait mourir des entreprises, elle détruit des carrières et des vies.

Manquer de s’intéresser à cette association qui fait évoluer les consciences et détourne les consommateurs de vos produits, manquer de se renseigner sur cet investisseur qui semble tombé du ciel, négliger de soigner sa réputation parce qu’on est de toute façon meilleur que les autres, oublier que la concurrence est féroce et que vos informations, ces petites choses que l’on peut laisser échapper à l’occasion d’une conversation banale ou d’une démonstration trop poussée sur un salon professionnel, peuvent valoir de l’or… Ces toutes petites défaillances ne coûtent jamais aussi cher à prévenir qu’à guérir.

C’est le drame de trop nombreuses entreprises, mais c’est aussi une opportunité extraordinaire : en décidant de vous engager dans une véritable démarche d’Intelligence Economique, vous décidez de reprendre la main sur toutes ces choses qui vous échappent, d’accroître considérablement votre visibilité et donc la pérennité de votre entreprise malgré les turbulences. Ce travail autour de l’information est parfois le seul moteur de croissance et de pérennité qui manque réellement aux entreprises françaises. Or si dans beaucoup d’entre elles, les plus petites en particulier, l’Intelligence Economique ne justifie pas la création d’un poste à part entière, le besoin de renseignement et d’accompagnement stratégique est toujours présent : le recours à un intervenant extérieur, capable d’apporter un autre regard et d’assurer ces besoins, est la solution privilégiée. Lançons-nous !