Risques hors marché : l’Intelligence Stratégique contre la fatalité

Terrorisme, mouvements contestataires, instabilité politique… Les entreprises sont aujourd’hui soumises à des contraintes que le risk management conventionnel tend encore trop souvent à négliger. Les professionnels de l’Intelligence Economique stricto sensu y sont davantage sensibilisés du fait de l’hybridation des menaces, notamment de la manipulation d’acteurs de la société civile (ONG, associations diverses…) dans des manœuvres de prédation concurrentielles. Mais une part non négligeable de ces risques, qui représentent pourtant un potentiel de nuisance considérable pour les acteurs économiques, reste dans l’angle mort du management. C’est là que l’Intelligence Statégique entre en jeu, pour permettre aux décideurs de prendre la mesure de risques réels liés à l’environnement global mais éloignés de leur cœur de métier, et d’intégrer ces données dans leurs prises de décisions.

Prenons quelques exemples illustrant la valeur ajoutée de l’Intelligence Stratégique pour les entreprises, bien évidemment complémentaire des mesures citoyennes de bon sens (alerter la police en cas d’infractions, signaler une dérive sectaire aux autorités compétentes, etc.) :

  • Un mouvement contestataire provoque des manifestations récurrentes perturbant l’activité économique. -> L’Intelligence Stratégique permet de renseigner très finement les opérateurs économiques pour comprendre et anticiper l’évolution de ce mouvement afin d’adapter leurs stratégies (influencer le parcours des manifestations, mener des campagnes de lobbying pour obtenir des autorisations dérogatoires en matière d’ouverture des commerces, mesurer et prévenir le risque de casse…).
  • Une association de défense d’une grande cause humanitaire se trouve hostile à votre activité et à vos méthodes de production. Votre position de leader dans ce domaine fait de vous une cible idéale pour des actions coup de poing de la part de ces activistes. -> L’Intelligence Stratégique permet là encore de voir ce risque émerger et de comprendre les motivations et les capacités des activistes, et ainsi de désamorcer le conflit et de prévenir les actions nuisibles.
  • Un mouvement sectaire gagne la région et se répand au sein de votre entreprise. Les idéaux promus par ce mouvement incitent les employés convertis à mener diverses actions contraires à vos intérêts. -> L’Intelligence Stratégique permet d’étudier et de comprendre ce mouvement et ses ressorts afin d’adapter votre politique en matière de gestion des ressources humaines (recrutement, conditions de travail, vigilance des personnels…).

Si pour une infime part de ces risques, la solution se trouve dans un effort sans cesse renouvelé de conformité aux exigences légales (Loi Sapin II contre la corruption, RGPD contre certaines violations de la vie privée…), la gestion des risques non-conventionnels implique d’abord une prise de conscience puis un travail de renseignement et de réflexion stratégique spécifique aux besoins de l’entreprise.

Le réflexe des entrepreneurs est trop souvent de penser que la prévention de ce type de risques relève uniquement des activités de police. Or si les acteurs de la sécurité intérieure (ou internationale pour ce qui relève du risque géopolitique) sont en première ligne pour éviter ou réprimer les actes délictuels ou criminels, leur rôle n’est pas d’offrir aux entreprises un service atténuant les conséquences de tels risques pour l’activité économique (dégradation de l’image et de la réputation, diffusion d’une ambiance hostile au sein des effectifs, fraude interne…). Les services de renseignement et de police protègent l’Etat et la société mais n’ont pas vocation à éclairer les décisions des directions d’entreprises face à des risques qui, parfois, ne relèvent même pas de l’illégalité, sauf cas particulier où des intérêts vitaux de la nation seraient en cause. Aussi, les entreprises et les citoyens sont chacun des acteurs de la sécurité globale en ce sens que tous peuvent et ont intérêt à agir à leur niveau pour la préservation du bien commun.

L’Intelligence Stratégique est donc un métier à part entière, et y faire appel procure plusieurs avantages dont l’expertise de professionnels formés et habitués à l’étude des facteurs de risques hors marché, leur regard extérieur et donc objectif et détaché des intérêts ou des biais que pourrait avoir un employé interne à la structure, leur vision globale du phénomène et de ses ramifications, soit autant de facteurs clefs de succès d’une politique de gestion des risques menée en bonne intelligence. Le recours au renseignement permet d’accroître sa connaissance des phénomènes et sa compréhension de l’environnement.

Une réflexion au sujet de « Risques hors marché : l’Intelligence Stratégique contre la fatalité »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.